Comment choisir un blender de cuisine ?

De plus en plus répandu dans les cuisines modernes, le blender est depuis longtemps un incontournable de la cuisine américaine. Car les Américains l’ont bien compris, il n’y a pas de meilleurs smoothies que ceux qui sont faits maison et qui ont une texture extra-fine sans morceaux.

Grâce à cet appareil électroménager, il est simple et rapide de préparer de délicieux smoothies, que vous ayez envie d’une friandise sucrée ou d’une détox saine. Un blender peut également être utilisé pour réaliser une grande variété de préparations froides ou chaudes, croquantes ou en cubes, liquides ou humides et même sèches, selon la puissance de l’appareil.

Qu’est-ce qu’un blender exactement ?

Le blender est un équipement de cuisine qui peut être utilisé pour hacher, broyer et mélanger des liquides. La puissance du blender varie de 200 à 1000 watts.

Plus l’appareil est puissant, plus il sera en mesure de combiner des ingrédients durs ou secs. Le blender peut traiter les fruits et légumes, les herbes aromatiques, la viande, le poisson, les verrines, et même les repas pour bébés. Il est facile de penser qu’utiliser un blender ou un mixeur est la même chose.

Distinction entre un blender et un mixeur

Le mixeur est un appareil petit et léger. Son coût est bien inférieur à celui du mixeur. Il est vrai que le mixeur et le blender n’ont pas les mêmes qualités. Il n’a la capacité d’effectuer que des actions de « hachoir » et de « mélangeur » en raison de son manque de force. Il possède une lame qui tourne à grande vitesse et peut se présenter sous deux formes différentes. Il a un petit cylindre avec un couvercle fermé qui peut être tenu dans une main, ce qui le rend facile à transporter. Les fils peuvent généralement être séparés de la tige. Lorsqu’on travaille avec de petites quantités, par exemple pour préparer une persillade ou hacher un pain, un batteur est très utile. En outre, on fait souvent référence à lui pour préparer rapidement un repas pour un bébé.

En revanche, réaliser une purée de légumes à l’aide d’un mixeur n’est pas envisageable. En guise d’alternative, il existe des mixeurs plongeurs qui n’ont pas de bol. Ils peuvent être jetés directement dans une salade ou une casserole pour être mélangés à un liquide, une soupe, un velouté ou même une purée de potiron. Par rapport à un mixeur, un blender est beaucoup plus puissant et donc plus polyvalent.

Un blender est toujours composé d’un bloc moteur et d’un bol en plastique ou en verre muni de pales. Grâce à sa puissance, il est capable de réduire des aliments durs comme les carottes en une purée avec un peu de liquide. C’est le roi du smoothie ! Les smoothies ne peuvent pas être réalisés avec un mixeur. Il existe quatre sortes de blenders : le classique, le sous-vide, le chauffant et le superblender. Un blender coûte finalement plus cher qu’un mixeur.

Qu’est-ce qu’un blender sous vide ?

Le blender sous vide présente des caractéristiques que le blender classique ne possède pas. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un blender qui peut effectuer des préparations en l’absence d’eau. C’est en l’absence d’oxygène que se fait le « mélange ».

Pour éviter l’oxydation et maximiser sa durée de conservation, l’air est extrait de la préparation. Cette caractéristique peut être subjective, cependant la méthode sous vide est utile si vous souhaitez conserver vos préparations culinaires pour une consommation ultérieure. L’oxydation peut affecter la couleur de certains aliments après leur cuisson, mais cela ne se produit pas si l’opération est effectuée sous vide.

Sans interaction de l’oxygène, la saveur originale et l’intensité du goût sont préservées pour les préparations plus délicates qui peuvent être conservées pendant une longue période. Le principal inconvénient de l’utilisation d’un mixeur sous vide est qu’il n’est pas possible d’ajouter d’autres ingrédients dans le mixeur après son activation. Cela empêche la préparation de beurre à l’huile d’olive, de tartinades ou de pâtes.

Ces mixeurs personnels n’ont pas la capacité de chauffer des aliments congelés, ce qui constitue un autre inconvénient. Son utilisation principale est la préparation de smoothies et de soupes qui peuvent être conservés plus longtemps car l’oxydation est évitée.